Comment fonctionne l'autoconsommation ?

Comment fonctionne l'autoconsommation ?

20 avr. 2021

Comment fonctionne l'autoconsommation ?

Autoconsommation, éolienne et panneaux solaires : comment ça marche ?

 

L’autoconsommation vous rend plus indépendant vis-à-vis du réseau électrique national et vous permet de réaliser des économies sur votre facture d’électricité.

 

On parle d’autoconsommation éolienne et solaire. L’autoconsommation solaire, qui a la particularité de devoir être consommée immédiatement, est la plus répandue.

 

Comment fonctionne l’autoconsommation ?

 

Lorsque l’on parle d’autoconsommation, on désigne la consommation de l’électricité produite par sa propre source d’énergie renouvelable : le vent ou le soleil. On ressence trois types d’autoconsommation :

  • Autoconsommation partielle avec vente du surplus : vous consommez une partie de l’électricité que vous produisez avec l’installation de vos panneaux solaires / votre éolienne et vous revendez le surplus à un fournisseur d’énergie. Vous êtes rattachés au réseau public d’électricité et devez signer un contrat d’obligation d’achat auprès d’EDF. C’est le mode d’autoconsommation le plus répandu, car les batteries de stockage de la surproduction d’énergie sont encore très chères.
  • Autoconsommation totale : vous consommez la totalité de l’électricité produite par vos panneaux solaires / votre éolienne. Vous êtes rattachés au réseau public d’électricité et êtes dans l’obligation de signer un contrat avec ENEDIS : Convention d’AutoConsommation Sans Injection (CACSI).
  • L’autoconsommation totale en site isolé : Vous consommez toute l’électricité produite par votre installation et n’êtes pas rattaché au réseau public d’électricité : vous êtes autonome.

 

Les avantages de l’autoconsommation solaire

 

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques est désormais possible partout, quel que soit le degré d’ensoleillement. Elle permet de faire des économies sur sa facture d’électricité et correspond à une volonté de respecter l’environnement en s’appuyant sur les énergies renouvelables.

 

Si vous ne produisez pas suffisamment d’électricité pour répondre à l’ensemble de vos besoins, vous pouvez vous approvisionner sur le réseau public. Si vous produisez plus que nécessaire, vous pouvez stocker le surplus d’électricité produite grâce à des batteries ou le revendre à EDF OA.

 

Tout est fait pour encourager les particuliers et les entreprises à se lancer dans l’autoconsommation solaire : prime à l’investissement pour les panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation (qui vous garantit une prime pendant cinq ans et des tarifs de revente fixes durant 20 ans annexés à l’inflation), aide Ma Prim Rénov pour la rénovation énergétique, technologies de gestion d’énergie (Solar I-Boost par exemple) permettant de maximiser le taux d’autoconsommation, etc.

 

Panneaux photovoltaïques et kit solaire : que choisir en autoconsommation ?

 

Le kit solaire à monter soi-même est limité en puissance à 3 kW. Il ne pourra pas répondre à tous les besoins. De plus, il ne peut bénéficier des primes octroyées pour l’installation de panneaux photovoltaïques plus puissants.

 

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques par un professionnel qualifié et agréé vous permet de choisir votre puissance (jusqu’à 100 kWc) et votre profil d’autoconsommateur : totale, partielle ou en site isolé.

 

Pour maximiser votre productivité, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel des énergies renouvelables et des panneaux solaires. Il analysera vos besoins, les appareillages dont vous disposez (piscine, chauffage électrique ou au gaz, etc.) et vous indiquera comment changer vos habitudes en fonction des périodes de production d’énergie.

 

Si vous souhaitez entamer une transition vers une production d’énergie verte en autoconsommation, DIWATT, installateur de référence, étudie votre projet et vous soumet un devis personnalisé.

 

Contacter DIWATT pour déterminer votre type d’autoconsommation solaire

 

FAQ Autoconsommation