L’éolienne à axe vertical : une autre facette du petit éolien en Bretagne et en France

Le vent, moteur naturel des éoliennes verticales

 

Diwatt se doit de vous renseigner sur toutes les options envisageables, c’est pourquoi nous avons créé cette page. Objectivement, le choix de l’éolienne verticale reste un choix purement d’esthétisme, la rentabilité de ce type de modèle étant moindre. Par conséquent, Diwatt a fait le choix de vous proposer cette page uniquement à titre informatif.

 

Une éolienne verticale pour particuliers, collectivités et professionnels est conçue sur un modèle simple : il s’agit de pales verticales reliées sur une roue, qui est elle-même montée sur un axe. Avec le vent, les pales sont entrainées et tournent autour de l’axe. La génératrice (tête de l’éolienne), produit de l’électricité qui pourra être utilisée en autoconsommation.

  

 

Les avantages de l’éolienne domestique et professionnelle verticale

 

Une éolienne verticale offre un rendement de production quelque soit le sens du vent ! En effet, elle fonctionne sans système d’orientation car la disposition de ses pales lui permet de s’adapter aux différents vents.

 

Ainsi, une éolienne à axe vertical peut très bien s’implanter sur des zones de vent contrariées par le relief ou l’urbanisme : sur des terrains de particuliers ou d’entreprises entourés d’habitations, ou dans des zones montagneuses.

 

Ces éoliennes peuvent capter et produire avec des vents de faible intensité, ce qui les rend particulièrement bien adaptées au pompage de l’eau. En cas de vents puissants, voire violents, le rotor de l’éolienne à axe vertical s’autorégule. C’est pour cette raison qu’elles sont depuis longtemps utilisées sur des bateaux et dans d’autres situations difficiles.

 

Une éolienne verticale est silencieuse (elle fonctionne à moins de 35 dbA) et esthétique, ce qui facilite son implantation en milieu urbain, y compris près des habitations. Il est même possible d’installer une éolienne verticale sur le toit d’une maison.

 

L’éolienne à axe vertical Savonius

Les pales du rotor Savonius se présentent sous la forme de deux demis cylindres, qui tournent sur eux-mêmes avec l’action du vent. Il se peut que les éoliennes verticales de type « Savonius » soient composées de plusieurs étages, chacun des étages étant lui-même composé de deux demis cylindres.

 

L’éolienne à axe vertical Darrieus

Créées en 1931 par Darrieus, un ingénieur français, les éoliennes verticales de type Darrieus ont une vitesse de rotation maximale élevée, grâce à leur forme aérodynamique.

 

Il existe trois sortes de rotor différent pour les éoliennes verticales Darrieus :
  • Le rotor Darrieus, avec des pales de forme cylindrique rattachées en haut et en bas de l’axe
  • Le rotor hélicoïdal, avec des pales de forme parabolique rattachées au sommet et à la base de l’axe
  • Le rotor Darrieus H, avec trois pales parallèles rattachées au sommet de l’axe

 

A titre indicatif : les modèles d’éoliennes à axe vertical existants